La loi va-elle contraindre les entreprises ?

Constatant les méfaits de l’empreinte humaine sur la planète mais aussi le gisement d’emplois liés au développement durable, le gouvernement a rédigé la loi pour la transition énergétique. Ainsi, les entreprises de plus de 250 salariés seront notamment tenues de mettre en place des plans de déplacement d’entreprise (PDE) afin d’inciter les collaborateurs à se tourner vers l’utilisation de modes de transports « doux » (transports publics, vélo, covoiturage).

Initialement, cette loi visait les entreprises de plus de 50 salariés. Les sénateurs ont allégés cette contrainte pour placer le curseur à 250 salariés. Mais les pics de pollution à répétition contraindront certainement l’Assemblée Nationale à revisiter progressivement ce seuil.